Home / News /La mortadelle peut-elle être consommée pendant la grossesse ?

La mortadelle peut-elle être consommée pendant la grossesse ?

Arôme intense et goût légèrement épicé, coupé en tranches ou en cubes… quelle envie de mortadelle ! Mais que pouvez-vous faire si vous êtes enceinte ? Pouvez-vous en manger ?

Aucun problème pour les futures mamans : la mortadelle est l’une des charcuteries considérées comme « sûres » et autorisées, avec modération, même pendant la grossesse, car dans sa préparation, la viande est cuite à une température suffisante pour inactiver le parasite de la toxoplasmose, une infection qui peut causer de graves dommages au fœtus pendant la période de gestation.

Les aspects nutritionnels de la mortadelle

Donc, feu vert à la mortadelle pour la maman (et le bébé), mais en faisant attention aux quantités… on ne mange pas pour deux ! Pendant la grossesse, il est en effet important de maintenir une alimentation riche et variée, en contrôlant le poids et l’apport énergétique, au profit d’une alimentation soigneusement équilibrée.

Mais regardons de plus près la mortadelle : cette charcuterie est fabriquée à partir d’une base de porc finement haché mélangé à du saindoux. Il existe également des variantes à base de bœuf ou de foie.

Toutes, cependant, sont aromatisées avec des épices et des akènes – des pistaches – qui lui donnent sa saveur inimitable. Ce mélange de viande est ensuite farci et cuit pendant une longue période à une température de plus de 60° C, éliminant ainsi le risque de toxoplasmose.

D’un point de vue nutritionnel, 100 grammes de mortadelle « commune », soit environ deux tranches coupées à mi-hauteur, ont un apport énergétique d’environ 310 calories, avec très peu de glucides, une bonne contribution de protéines – environ 20% – et 80% de graisses.

La mortadelle pendant la grossesse, à consommer avec mesure

C’est précisément en raison de la présence de lipides – bien que dans une moindre mesure que d’autres charcuteries -, de graisses saturées et de sodium, qu’il est conseillé de ne pas consommer de mortadelle plus de deux fois par semaine, afin d’éviter les épisodes d’hypertension ou la prise de poids.

En effet, pendant les neuf mois de gestation, il est important de faire attention à tout ce que l’on met sur la table : l’alimentation pendant la grossesse peut avoir une influence positive sur le développement du bébé et la santé de la future maman, avec deux règles  » alimentaires  » bien précises : manger sain et éviter les aliments crus ou peu cuits.

La mortadelle est considérée comme un aliment sûr, grâce au traitement à haute température qui élimine les bactéries et les protozoaires, dont Toxoplasma gondii, responsable de maladies graves chez les enfants.

Il est également toujours important de s’assurer que la mortadelle est coupée avec une trancheuse différente de celle utilisée pour le salami cru ou, pour être encore plus sûr, de privilégier les barquettes pré-emballées.

Dans tous les cas, lorsque vous manipulez de la mortadelle ou toute autre viande séchée, il est toujours bon de se laver les mains pour éviter tout risque de contamination.

Quelles charcuteries peuvent être consommées pendant la grossesse

Pour les femmes enceintes, quelles charcuteries peuvent être consommées pendant la grossesse ? Le diktat est toujours le même : s’il s’agit de charcuteries « cuites », elles peuvent être consommées. Si elles sont traitées crues, elles doivent être évitées.

Dans la liste des grands « exclus » – à moins d’être immunisé contre la toxoplasmose – nous trouvons le salami, le jambon cru, la bresaola, le capocollo, le bacon, le speck, précisément parce qu’ils ont un processus de traitement ou de fumage ou de séchage qui n’est pas suffisant pour garantir leur sécurité contre des infections telles que la toxoplasmose.

Dans le groupe des charcuteries « autorisées » pendant la grossesse, on trouve en revanche (outre la mortadelle) le jambon cuit, les saucisses de Francfort, bouillies ou grillées, le rumsteck de dinde et le saucisson, mais seulement s’ils sont bien cuits.

Le problème des charcuteries crues pourrait être résolu en les cuisant à haute température (c’est-à-dire au-dessus de 60/70° C) ou en les refroidissant à une température de – 80° C.

Si vous utilisez un congélateur domestique normal – dont la température varie entre -18° C et -25° C – la charcuterie doit rester sous zéro pendant au moins 72 heures.

La mortadelle multiplie les saveurs

Soumise au principe de modération, la mortadelle est une charcuterie qui enrichit tous les plats, des entrées aux plats principaux, en les rendant savoureux.

Comme nous l’avons dit, elle peut être consommés sans avoir besoin d’être cuite, mais elle peut être déclinée de nombreuses façons grâce à son goût doux et aromatique.

Du simple sandwich à la farce, hachée pour parfumer des boulettes de viande, une farce ou un ragoût, coupée en tranches ou en dés, la mortadelle se marie avec de nombreux plats. Il ne vous reste plus qu’à laisser libre cours à votre créativité !

Les solutions et les recettes sont nombreuses et variées, toutes à expérimenter dans des combinaisons innovantes et inattendues : découvrez comme il est facile de réaliser un plat savoureux et équilibré même si vous êtes enceinte.

Une bonne entrée avec la mortadelle

Simple, savoureuse et pleine de nuances, la mortadelle est le partenaire idéal des entrées et des apéritifs… même pendant la grossesse ! Associez-la à un cocktail frais, non alcoolisé bien sûr, ou à une centrifugeuse saine.

Pour proposer quelque chose d’un peu différent, vous pouvez penser à le préparer en format mignon mais avec beaucoup de goût, avec des pâtisseries salées exquises.

Vous pouvez également amplifier ses saveurs avec des pistaches hachées, ou la préparer à la « façon émilienne » avec du pain croustillant et des artichauts.

La déguster dans sa forme la plus pure, c’est-à-dire « nue », en cubes, est toujours une garantie, mais il existe de nombreuses combinaisons qui sortent des sentiers battus. Comme celui que vous trouvez dans cette recette :

Pizzette margherita avec mortadelle

Difficulté : 2 sur 5 – temps de préparation : 25 min

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 1 paquet de pain tranché
  • 150gr de Mortadelle
  • 150gr de purée de tomates
  • 200gr de mozzarella pour pizza
  • Huile d’Olive Extra-vièrge
  • Sel
  • Sucre
  • Origan

Préparation

  1. Commencez à préparer la purée de tomates. Versez-la dans un bol et assaisonnez-la avec une pincée de sel et de sucre, un filet d’huile et un peu d’origan. Remuez bien.
  2. Coupez les croûtes du bacon et disposez les tranches de pain sur une plaque de cuisson avec du papier sulfurisé.
  3. Coupez la mozzarella en petits cubes et la mortadelle en lanières.
  4. Répartissez la tomate sur les tranches de pain en laissant le bord libre, ajoutez les cubes de mozzarella et les lamelles de mortadelle.
  5. Terminez avec un filet d’huile et mettez au four.
  6. Faites cuire dans un four statique à 200° pendant environ 15 minutes, en vérifiant que la mozzarella a fondu.

Mortadella dans les plats, mode d’emploi

Il n’y a pas non plus de contre-indications à l’utilisation de la mortadelle dans les plats, au contraire, c’est une façon d’ajouter de la saveur : il faut juste un peu de soin dans le choix des ingrédients, mais à quelques exceptions près, on peut la considérer comme un passe-partout pour donner du goût aux pâtes et au riz.

De la carbonara factice, avec des dés de mortadelle et des poivrons à la crème, un plat qui serait autrement malvenu en ces mois d’attente, au riz pâteux gratiné avec sauce rouge et mortadelle, les idées sont nombreuses.

Et si vous êtes à la recherche de nouvelles inspirations pour cuisiner la mortadelle « comme il sied aux futures mamans », voici une recette à essayer.

Penne à la crème de petits pois, mortadelle, flocons de ricotta salée et pistaches hachées

Difficulté : 2 sur 5 – Temps de préparation : 10 min

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 150g de mortadelle
  • 200g de ricotta salée au lait pasteurisé (pas de ricotta artisanale fraîche)
  • 440gr de pâtes penne
  • 350gr de petits pois surgelés.
  • Basilic frais selon le goût
  • fromage parmesan
  • sel
  • Huile d’olive extra-vierge

Préparation :

  1. Faites cuire les petits pois dans une grande quantité d’eau salée pendant 10 minutes. Egouttez-les et mettez-les dans le mixeur. Ajoutez un peu d’huile, quelques feuilles de basilic frais et du parmesan. Mélangez le tout jusqu’à ce que ce soit crémeux. Si nécessaire, ajoutez un peu d’eau de cuisson des pâtes.
  2. Coupez la mortadelle en fines lamelles et la ricotta salée en flocons. Hacher finement les pistaches en grain.
  3. Mettez une casserole avec beaucoup d’eau sur la cuisinière et, lorsqu’elle arrive à ébullition, ajoutez le sel. Incorporer les pâtes et les faire cuire jusqu’à ce qu’elles soient al dente.
  4. Une fois que les pâtes sont prêtes, versez-les dans un bol assez grand.
  5. Assaisonnez les pâtes avec la sauce aux pois, ajoutez la mortadelle et mélangez bien.
  6. Servir et garnir chaque assiette avec les flocons de ricotta salée et les grains de pistache.

La mortadelle est un plat principal léger et savoureux

Facile à préparer et colorée à mettre sur la table, la mortadelle équilibre et donne du goût même dans les plats principaux ou de résistance, car elle donne du goût sans être lourde et peut être utilisée dans de nombreuses variations.

Les recettes les plus adaptées à la grossesse sont sans aucun doute celles où la mortadelle est associée à des légumes : vous pouvez choisir de délicieuses boulettes de viande avec des légumes sautés, des courgettes farcies au fromage et à la mortadelle, ou associées à des aubergines, des poivrons et des haricots grillés.

Les quiches et les tartes salées ne manquent pas si vous cherchez des solutions simples et faciles. L’important est d’expérimenter tout en gardant un œil sur l’équilibre des ingrédients et l’apport nutritionnel, et si vous voulez une recette « nouvelle », commencez par celle-ci.

Rouleaux de viande et de mortadelle

Difficulté : 3 sur 5 – Temps de préparation : 20 min

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 500g de veau, finement tranché (type carpaccio)
  • 150g de mortadelle en fines tranches
  • 150g de fromage doux coupé en tranches (vérifier qu’il est fabriqué à partir de lait pasteurisé).
  • ail
  • Sauge et romarin selon vos goût
  • Huile d’olive extra-vièrge
  • sel

Préparation :

  1. Coupez les tranches de fromage en deux et les tranches de mortadelle en quatre.
  2. Placez un fromage et une mortadelle sur chaque tranche de veau.
  3. Fermez la viande en la roulant sur elle-même et percez-la avec un cure-dent pour qu’elle reste bien fermée. Collez une feuille de sauge dans le cure-dent.
  4. Panez le rouleau et gardez-le de côté. Répétez le processus jusqu’à ce que tous les ingrédients soient terminés.
  5. Mettez sur le feu une grande poêle avec de l’huile d’olive extra vierge, une gousse d’ail et une branche de romarin.
  6. Cuire pendant 5 minutes à feu vif, en retournant à mi-cuisson, puis encore 5 minutes avec le couvercle à feu moyen pour que le fromage fonde bien.
  7. Servir et manger chaud

Conclusion sur la mortadelle pendant la grossesse

Outre l’attention portée au dosage recommandé et à l’équilibre nutritionnel des ingrédients – recommandé de toute façon pour les futures mères – la mortadelle peut être classée parmi les « bons » aliments de la grossesse, car elle ne présente aucune contre-indication pendant les 9 mois de gestation. En fait, elle donne un peu de vie à tous les plats !

mini cart