La Charcuterie pendant l’Allaitement: tout ce qu’il faut savoir

L’allaitement maternel est une phase fondamentale pour la croissance saine et correcte du bébé.

C’est pourquoi l’alimentation de la mère doit ètre aussi équilibrée que possible, afin qu’elle puisse apporter au bébé toutes les substances dont il a besoin sans souffrir de carences d’aucune sorte.

En plus de boire au moins deux litres d’eau par jour, chaque mère doit veiller à fournir à son corps la bonne quantité de calories, car la dépense énergétique pendant cette période peut atteindre 500 calories supplémentaires par jour.

Comme il n’y a plus de risque de contracter la toxoplasmose (infection causée par la consommation de viande crue ou insuffisamment cuite) pendant l’allaitement, la nouvelle maman peut recommencer à manger tout ce qu’elle veut, y compris de la charcuterie, à condition de prendre les précautions nécessaires, à commencer par les règles d’hygiène habituelles.

Toutefois, il convient de souligner que, bien que les cas soient très rares, cette maladie peut ètre transmise par le lait et affecter les organes du bébé.

Pour cette raison, il est recommandé de limiter la consommation de viande crue et de ne pas toucher les excréments d’animaux à mains nues.

Si vous avez un ami à quatre pattes, vous devez utiliser des sacs, des poubelles ou des gants adaptés et jeter les déchets immédiatement dans une poubelle.

Si vous ne pouvez pas résister au plaisir de manger du jambon cru ou de la viande salée, achetez des produits certifiés et d’origine connue.

Enfin, il est important de garder à l’esprit que de nombreuses charcuteries sont riches en sel, en graisses saturées et en conservateurs d’origine industrielle, ce qui peut ètre nocif pour l’organisme délicat du nouveau-né et peut affecter la condition physique de la mère.

Tous les avantages de l’allaitement maternel

L’allaitement maternel est une pratique très importante car il peut apporter de nombreux avantages à la mère et au bébé, notamment:

Avantages pour la mère:

  • Un rétablissement plus rapide après l’accouchement;
  • L’involution de l’utérus, qui réduit le risque de mortalité et d’hémorragie;
  • La réduction de la perte de sang, ce qui contribue à maintenir un bon équilibre en fer;
  • La prolongation de la période d’infertilité postnatale;
  • La réduction du risque de contracter un cancer du sein avant la ménopause, car les glandes mammaires ont la possibilité d’achever leur maturation, devenant ainsi plus résistantes à la transformation néoplasique;
  • Un risque réduit de contracter l’ostéoporose et le cancer des ovaires;
  • Plus de chances de perdre du poids et de le reprendre plus rapidement;
  • Moins de risques de dépression postnatale.

Avantages pour le nouveau-né:

  • Réduction de la durée et de l’incidence de la gastro-entérite;
  • La protection contre les infections respiratoires;
  • L’amélioration du développement psychomoteur et visuel;
  • Un risque moindre de développer l’obésité et le surpoids;
  • La diminution du risque de développer des allergies;
  • La réduction du risque de développer des allergies;
  • La réduction du risque de contracter des occlusions;
  • L’amélioration du développement du système intestinal.

Pourquoi l’allaitement est important

Le lait maternel est parfait pour les bébés et, selon l’Organisation Mondiale de la Santé, il doit ètre utilisé comme aliment exclusif pendant les six premiers mois de la vie, car il contient tous les nutriments nécessaires en quantité adéquate, notamment du fer assimilable, des acides gras polyinsaturés et des protéines.

Il a également la capacité de protéger le nouveau-né contre les infections virales et bactériennes. Il ne faut pas non plus oublier que cette pratique, très intime, contribue à établir et à renforcer le lien affectif et l’alchimie entre la mère et l’enfant.

Le bébé peut se détendre et sentir immédiatement l’odeur de la peau et la chaleur de sa mère, ce qui lui procure un sentiment général de bien-ètre et de satisfaction.

Quelles charcuteries peuvent ètre consommées pendant l’allaitement et pourquoi?

Tous les types de charcuterie peuvent ètre consommés pendant l’allaitement, notamment le jambon cuit, le prosciutto crudo, la coppa, le culatello, la pancetta, le speck, la carne salada, la bresaola, le blanc de poulet et le blanc de dinde.

Ces quatre derniers sont plus maigres que les autres et peuvent ètre consommés plus de deux fois par semaine, notamment parce qu’ils contiennent une forte proportion de protéines, qui contribuent au développement et au maintien d’une quantité correcte de fer.

En ce qui concerne les saucisses et les produits à forte teneur en graisses, il est toujours bon de ne les consommer que sporadiquement, car ils peuvent augmenter le risque de maladies cardiovasculaires, l’accumulation de kilos en trop et l’apparition d’une peau terne et impure.

Il est certainement nécessaire d’ajouter 500 calories supplémentaires à votre alimentation quotidienne, mais faites-le avec les bons aliments, pas ceux qui font plus de mal que de bien.

La bresaola peut-elle ètre consommée pendant l’allaitement? Pourquoi?

Non seulement la bresaola peut ètre consommée pendant la période d’allaitement, mais elle est également fortement recommandée car elle contient une faible teneur en sel et en graisses.

Elle peut ètre consommée nature ou assaisonné d’un filet d’huile d’olive extra vierge, de citron et de flocons de parmesan. Une alternative valable à la bresaola est la carne salada.

Dans ce dernier cas, comme il s’agit de viande crue, on peut la faire griller sur le gril pendant quelques minutes pour éliminer toute trace de toxoplasme.

La mortadelle peut-elle ètre consommée pendant l’allaitement? Pourquoi?

La mortadelle peut ètre consommée pendant l’allaitement, car il s’agit d’une saucisse cuite à haute température, ce qui a la capacité d’éradiquer les bactéries nocives pour le bébé.

En outre, elle est produite avec un pourcentage d’additifs plus faible que par le passé, ce qui la rend inoffensive.

Cependant, elle doit ètre consommée fraîche et avec modération (surtout si vous ètes en surpoids), car elle est riche en graisses, en cholestérol et en sodium.

Ce dernier favorise la rétention d’eau, la lourdeur des membres inférieurs et la formation de cellulite et de peau d’orange.

Le jambon cru peut-il ètre consommé pendant l’allaitement? Pourquoi?

Comme le mot lui-mème l’indique, le jambon cru est une viande séchée qui n’est pas cuite pendant le traitement.

S’il doit ètre évité pendant la grossesse, la situation change radicalement pendant l’allaitement, car le risque que l’enfant contracte la redoutable toxoplasmose devient très faible.

Cet aliment peut donc ètre consommé sans problème, également parce qu’il contient un pourcentage plutôt faible de graisses et qu’il est riche en protéines.

Pour en profiter pleinement, il est conseillé de choisir un type de qualité supérieure dont la graisse peut ètre facilement séparée du reste de la viande.

Laissez donc tous ces produits à l’effet esthétique désagréable et à faible coût dans le magasin (à moins qu’il ne s’agisse d’une promotion temporaire visant à encourager leur achat et leur essai).

Peut-on manger du salami et du salami épicé pendant l’allaitement? Pourquoi?

Les deux types de salami peuvent ètre consommés pendant l’allaitement, mais toujours avec modération, car ils contiennent un pourcentage élevé de graisses et de sel.

En ce qui concerne le salami épicé, il est préférable d’en manger sporadiquement, car il peut rendre le goût du lait désagréable et le bébé aura plus de mal à prendre le sein.

Avant de consommer ces produits, n’oubliez pas de retirer le boyau, car il apporte des calories inutiles, est très riche en sel et entre en contact avec la poussière et la saleté.

Enfin, veillez à vous procurer des saucisses de haute qualité, de préférence fabriquées selon des méthodes artisanales, car elles n’impliquent pas l’utilisation de conservateurs artificiels et d’élevages intensifs.

Dans ces derniers, les porcs sont le plus souvent nourris avec de mauvais aliments et des médicaments pour favoriser la prise de poids, dont les ingrédients peuvent ètre nocifs pour la santé de la mère et de l’enfant.

Choisir et conserver les viandes froides pendant l’allaitement

Comme il n’est pas nécessaire de suivre un régime particulièrement strict pendant l’allaitement et d’exclure certains aliments, une attention particulière doit ètre accordée au choix et à la conservation des charcuteries.

La priorité doit certainement ètre donnée à ceux qui sont coupés frais au comptoir de l’épicerie fine, à la fois parce qu’ils ont une saveur plus intense et parce qu’ils garantissent une plus grande fraîcheur. Si vous n’avez pas le temps de faire souvent vos courses, vous pouvez opter pour des produits en barquettes.

Dans ce dernier cas, lisez attentivement la date de péremption et jetez les emballages bombés (signe de péremption imminente et de goût rance).

Accordez autant d’importance à l’aspect esthétique de l’aliment: la couleur doit ètre vive et inciter à la consommation.

En ce qui concerne le stockage, évitez d’exposer les produits à la lumière directe du soleil et tenez-les éloignés des sources de chaleur.

Les charcuteries achetées au comptoir de la charcuterie doivent ètre conservées à l’intérieur du papier dans lequel elles ont été placées, car celui-ci est capable de les isoler des odeurs émanant des autres aliments à l’intérieur du réfrigérateur.

En outre, afin de préserver leur parfum, il est recommandé de les consommer peu de temps après les avoir sorties du réfrigérateur et de ne pas les exposer à l’air, qui a tendance à les dessécher et à les rendre immangeables.

Comment manger de la charcuterie grasse

C’est indéniable: les charcuteries grasses sont beaucoup plus riches en goût que les viandes maigres, et pendant l’allaitement, comme vous pouvez vous permettre quelques transgressions supplémentaires, vous n’avez pas à vous sentir trop coupable de les manger, à condition de respecter quelques règles.

Tout d’abord, il est préférable d’éviter de mélanger les protéines, donc de ne pas associer charcuterie et fromages.

En ce qui concerne les glucides, les produits complets sont certainement plus nutritifs et rassasiants. Vous pouvez donc opter pour du pain, des crackers, des gressins et, pourquoi pas, des pâtes et du riz.

Le speck, la mortadelle, le salami, etc. sont non seulement excellents en eux-mèmes, mais aussi comme ingrédients dans les plats de pâtes. Alors laissez libre cours aux lasagnes, aux cannellonis et à tout ce qui vous fait envie.

Si vous cherchez l’inspiration, rien ne vous empèche de consulter les nombreuses vidéos et blogs de cuisine sur le web, les magazines et les livres.

Conclusion sur la charcuterie pendant l’allaitement

Le régime alimentaire et le mode de vie d’une nouvelle mère peuvent exercer une influence positive ou négative sur la croissance et le développement de son nouveau-né.

C’est pourquoi il est fortement recommandé, en plus de la quantité et du type de charcuterie à apporter sur la table, de prèter attention à leur qualité.

En plus d’ètre beaucoup plus savoureuses, elles sont fabriquées à partir d’ingrédients de première qualité et sont capables d’apporter de nombreux bienfaits à l’organisme.

En outre, le parent doit toujours contrôler son poids corporel. Un poids excessif peut entraîner une surcharge des articulations, du cœur et des muscles, de la fatigue, un essoufflement et des difficultés respiratoires.